Communiqué de presse


La définition de Nécology par Vidya Gastaldon - puis celle de son travail actuel : Si l'écologie est l'étude des interactions qui déterminent la distribution et l'abondance des organismes vivants dans leur milieu physique, la nécologie serait la même chose mais pour les esprits de toutes sortes!!!


A cette assertion de Caroline Soyez-Petithomme: "La création et la réception de tes dessins intègent une dimension magique et aussi psychologique, tes oeuvres fonctionnent comme des tests projectifs pour toi pour le spectateur.", l'artiste répond: Il y a eu cet automne où les apparitions d'esprits de la nature se sont multipliées dans les textures de mes dessins. Je m'explique: Certains dessins m'apparaissent presque entiers "dans la tête", ma main n'étant alors plus qu'une exécutrice. Mais je laisse toujours une certaine place au hasard. [...] La matière est alors libre d'évoluer et de dire quelque chose. C'est comme une forme de divination, au lieu de lire dans la fumée ou le marc de café, on lit dans les formes et les tracés. Je dis ON car il y a moi et celui qui verra le dessin! J'ai parfois l'impression d'être passive et non créative, je me sens littéralement en train d'obéir à la matière.


Mon travail est alors de rendre visible à travers un soulignement minutieux des entités cachées, des esprits/figures/formes, des volontés propres. Un vaste écosytsème d'esprits les uns grimaçants, agonisants, les autres souriants ou endormis. "Ils" ordonnent, j'exécute comme un zombie possédé. Je suis comme l'outil d'une forme de volonté, mais savoir si elle est extérieure-intérieure ou supérieure-inférieure reste une question en suspens. On trouve des références sur la croyance en ces esprits dans beaucoup de cultures.


Les docteurs du mental et de l'âme (psychiatres, occidentaux, shamans et religieux de touts horizons) ont certainement plein d'idées sympathiques là-dessus mais j'essaie de ne pas m'en soucier. Pour l'instant je me contente de faire plutôt que d'analyser.


Le texte de Fabrice Stroun


Necology est la seconde exposition personnelle de l'artiste Vidya Gastaldon à la galerie Art Concept. A cette occasion, l'artiste présente un patchwork de dessins créés au cours de l'année 2008. Cet ensemble de compositions graphiques (aquarelle, acrylique, gouache et crayons de couleurs) rend compte des différents phases et récentes évolutions de son travail.


Les dessins de Vidya Gastaldon semblent être le produit d'hallucinations. Ses paysages permettent d'aborder le passage de l'infiniment grand à l'infiniment petit, de percevoir simultanément le macrocosme et les grouillements de sa constitution cellulaire. L'univers que décrit l'artiste est constitué de matière vivante, en constante mutation, en constante transmigration. Cette vision peut être qualifiée de "naturiste", en opposition à "naturaliste". Biologie. Ecologie. Cosmologie. Cosmogonie. Chaque paysage représente un niveau de conscience du monde, un principe de connaissance qui, le plus souvent au sein d'une même feuille, se multiplie, se diversifie, se convertit, selon une logique non linéaire, propre au trait de l'artiste.


Les Upanishads, où une bulle de lumière se mélange à la boue primitive pour engendrer la vie. La danse de Shiva. L'Arbre de Vie de la Kabbale. Mais aussi: les Barbapapas, des Smileys à foison, et Dark Vador, le méchant de Star Wars. Prélevés indifféremment de champs érudits et populaires, ces motifs cohabitent en parfaite harmonie. Les Smileys incarnent ici le Rire Cosmique, principe de non-dualité, par delà le bien et le mal, et Dark Vador est transmuté pour l'occasion en "Bright Vado" dont le souffle génère de la lumière pure. Réciproquement, Noun, la baleine cosmique qui vomit l'Océan Primordial, semble ici issue d'un dessin animé de Miyazaki plutôt que d'un manuscrit sacré hindou.


Ce syncrétisme n'a rien d'ironique, n'engendre aucun discours distancié sur le devenir écologique de ces signes. Toute image, d'où qu'elle vienne, est avant tout considérée pour sa valeur d'usage, sa capacité à transformer le quotidien, à participer à l'élaboration d'une vision qui, bien que cryptée, se veut radieuse et bienfaisante. C'est en cela que cette oeuvre peut être considérée comme réellement "psychédélique". Apparu au début des années 1960, le psychédélisme fut un gigantesque mouvement populaire de démocratisation de savoirs sacrés (venus d'Orient), scientifiques (l'acide lysergique diéthylamide) et avant-gardistes (le surréalisme européen), rejoués laborieusement en chambre par toute une génération d'adolescents décidés à refaire le monde - un monde dont la transformation passerait par l'affranchissement, chez soi, de soi. Cette conception émancipatrice et domestique de l'art, son apprentissage via la maîtrise progressive de techniques artisanales aussi déconsidérées qu'ardues, est au coeur de la pratique de Vidya Gastaldon, dont chaque sculpture demande des centaines d'heures de tricot et de broderie, et dont les films sont, littéralement, réalisés sur ses genoux à l'aide d'un ordinateur portable.




Vidya Gastaldon, Nécology chez Art-Concept

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 17 janvier au 7 mars 2008. Galerie Art:Concept, 16 rue Duchefdelaville - 75013 Paris. Tél.: +33 (0)1 53 60 90 31.



Texte de Vidya Gastaldon (extrait du catalogue Call it what you like, 2008)


Necology est un jeu de mot entre écologie et nécrologie. Si l'écologie est l'étude des interactions qui déterminent la distribution et l'abondance des organismes vivants dans leur milieu physique, la nécologie serait la même chose mais pour les esprits de toutes sortes!


"Hymne expérimental, Le grand rire cosmique... mais aussi 30 millions de dieux et déesses, Brahma, Zeus, Quetzacoal, Isis, Shiva, Krishna, Jésus, toute la compagnie: Dieu & co. Tous les amis des fous de dieux. Je représente les dieux mais aussi l'énergie, le Prana, le QI, la vibration, les bosons X, une myriade de choses protéiformes dans leur processus relevant positivement du divin. Que ce soit une montagne, bob l'éponge ou un smiley, ce ne sont pour moi que des allégories, des icônes, des émanations du divin. Des totems sans tabou. Le Vidyarama ou mon petit spectacle: des paysages entiers d'amour tout nu sans rien d'autre.

.


Archives expositions personnelles France

  Vidya Gastaldon, Nécology
  galerie Art Concept, Paris
  02.10 - 11.12.2010

Archives expositions personnelles (G)