Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (G)

Le texte de Patrick Amine, commissaire de l’exposition


« L’idée de Dario Ghibaudo, qui a conçu son Musée d’histoire in-naturelle depuis une vingtaine d’années environ, consiste à donner une autre vision des sciences et notamment de l’évolution de l’espèce animale (des différentes espèces : tels que les oiseaux, les poissons, les variétés de mammifères, etc.) à travers des transformations étonnantes. S’appuyant sur des recherches de scientifiques et de biologistes, il a pu inventer sa propre Histoire des sciences in-naturelle. Par son imaginaire et ses inventions singulières, il a, d’une certaine manière, trouver une extension rare du domaine de l’hybridation et régénération de certaines espèces, par la sculpture et ses innombrables dessins. Ainsi dans sa nomenclature, il a constitué son Museo di Storia innaturale, en plusieurs sections et salles dont on aura un aperçu au château d’Oiron.

Merveilles et curiosités qui évoquent les fables, les contes et les sciences naturelles actuelles et la recherche biologique.





























































.
















 







Dario Ghibaudo a conçu son projet de Musée d’Histoire In-naturelle (Museo di Storia Innaturale) en 1990. Et il est en perpétuel mouvement. Il se déploie selon des configurations muséales où l’on va de chapitre en chapitre, de salle en salle, comme dans une histoire thématique où chaque espace est dédié aux différents domaines de la recherche scientifique : anthropologie, botanique, entomologie, ethnologie, spécimens rares, etc.


Pour le Château d’Oiron, l’artiste a conçu de nouvelles oeuvres telles que le Cerf de Saint Julien l’Hospitalier, qui est un hommage au conte de Flaubert, La Légende de Saint Julien l’Hospitalier, une métaphore sur le monde animal et la nature humaine dans ses rapports de violence ; puis un nouveau cerf ailé en bronze de 2 mètres. Il présente aussi d’autres créations de sculptures d’animaux mutants et un ensemble de dessins remarquables.


Ces créations montrées au Château d’Oiron – dont la collection d’oeuvres est historique par sa variété et ses sujets qui ont trait aux cabinets de curiosités –, sont des métamorphoses et des mutations de certaines espèces en particulier inventées. L’artiste s’est attaché à une recherche liée aux sciences humaines, mais son véritable sujet étant une réflexion personnelle sur la condition humaine, établie d’une certaine manière sur un mode ironique. Par son imaginaire et ses inventions étonnantes, il a, d’une certaine manière, trouvé une extension rare du domaine de l’hybridation et de la régénération de certaines espèces, par la sculpture et le dessin.


Le public se retrouve ainsi dans des situations de questionnement et d’étonnement autour des métamorphoses des espèces inventées par l’artiste. Mais la réflexion de l'artiste s'étend au-delà de ces repères.


Cette exposition est accompagnée, dans son registre évoquant les Wunderkammer (chambre des merveilles), par des oeuvres singulières et curieuses des sept artistes suivants : Pascal Bernier, Marc Boulet & Lin Yu, Riccardo Gusmaroli, Novera, Joachim Van Den Hurk, Jan Van Oost, Alex Verhaest. »








  Dario Ghibaudo, Un Musée d’Histoire In-naturelle

  Château d’Oiron, Oiron

  28.06 - 28.09.2015

Dario Ghibaudo, Un Musée d’Histoire In-naturelle

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Exposition du 28 juin au 28 septembre 2015. Château d’Oiron – 79100 Oiron. Tél. : +33 (0)5 49 96 51 25. Ouverture tous les jours de 10h30 à 18h.