Communiqué de presse

L'exposition A, B, C, D, Et caetera réunit une trentaine d'oeuvres de Bertrand Gadenne et Etienne Pressager, deux artistes complices, interrogeant le monde à travers différents médiums tels la vidéo, le dessin ou la photographie. Les oeuvres présentées au Lieu d'art et d'action contemporaine de Dunkerque proviennent des collections personnelles des artistes ou ont été spécialement créées pour cette occasion. L'ensemble est complété par une vidéo de Bertrand Gadenne, prêt du Fonds national d'art contemporain.

Bertrand Gadenne explore les grandes catégories de la représentation du monde naturel: l'humain, le végétal, l'animal et le minéral. Il propose de nombreuses installations basées sur les techniques d'images projetées grâce à des sources lumineuses: projecteurs vidéo et diapositives, ampoules électriques.

L'exposition montre un parcours représentatif du travail de Bertrand Gadenne, des années 80 à aujourd'hui, où les représentations du minéral, du végétal, de l'animal jusqu'à la figure humaine, dessinent une cosmogonie intime, fugitive et poétique. Une salle est consacrée à ses vidéos, dont certaines sont transposées dans les installations dans la ville de Dunkerque. Une autre salle montre le travail en correspondance des deux artistes, en privilégiant le support papier.






 

















© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Bertrand Gadenne, A, B, C, D et caetera

Pour la nuit

Parcours d'installations dans la ville de Dunkerque du 20 mars au 9 avril 2008

En parallèle à l'exposition A, B, C, D, Et caetera, Bertrand Gadenne invente un parcours singulier d'oeuvres vidéo dans l'espace public de la ville de Dunkerque. Le cheminement nocturne proposé au départ du LAAC relie le centre ville au quartier sud de Dunkerque par sept installations vidéo.

Façade du musée des Beaux-arts: un immense hibou perché au-dessus du porche d'entrée... Le porche devient ainsi le perchoir privilégié de cet oiseau de nuit qui observe le passage des voitures et des piétons.

Au bassin de la Marine, un serpent (création) s'enroule sur lui-même perpétuellement, signe de l'infini réfléchi à la surface de l'eau. L'image sera projetée sur un caisson posé sur une plate-forme au milieu du bassin.

Bâtiment Toiles et bâches, quartier du Jeu de Mail: sur l'une des façades de ce bâtiment exceptionnel rénové en 2007, plusieurs personnages apparaissent dans les trois fenêtres. Ils regardent l'espace autour d'eux. Certains font des signes bienveillants, d'autres jettent amicalement des objets ou des éléments naturels dans le vide, ou s'interpellent d'une fenêtre àl'autre. La narration se tisse progressivement entre ces noctambules et le public.

A l'école maternelle Paul Meurisse, quartier Banc Vert: chaque soit, un enfant apparaît à la vitre et fait apparaître et disparaître une énorme bulle de savon qui n'éclate jamais.

Dans la vitrine du centre de formation Pleïade, rue de Soubise: Nous déambulons la nuit dans la rue de Soubise et au détour de notre promenade nocturne, nous apercevons la présence fugitive d'un immense rat enfermé derrière la vitrine d'un magasin.

Dans la vitrine de l'ancien restaurant de la gare SNCF: les voyageurs (création), des hommes, des femmes ou des adolescents, en situation de départ ou d'arrivée, apparaissent progressivement dans les différentes fenêtres de l'ancien restaurant. La série de trois vitrines devient un lieu de passage et de déambulation. Le visiteur nocturne devient alors spectateur d'une activité urbaine réactivée pendant la nuit. Nous avons appris sur place que la majorité des vidéos présentées (hormis les vidéos déjà connues de l'artiste)  ont été élaborées par lui  avec des volontaires dans le  voisinage des lieux cités et ils y  font office de figurants.







Exposition du 16 février au 18 mai 2008. Lieu d'art et d'action contemporaine (LAAC) de Dunkerque, Jardin des sculptures - 59140 Dunkerque. Tél.: +33 (0)3 28 29 56 00.  Ouverture du mardi au vendredi de 14h à 17h30 avec nocturne le jeudi jusqu'à 20h30, le week-end de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30. 


Série la naissance de l'écriture, I, P, U, Z, 2006.
Vous noterez, même si les photographies sont de taille restreinte, que l'escargot filmé pour la lettre Z, dernier de la série, s'est enfin endormi... 

La Source, 2008. Installation, projection vidéo

Archives expositions personnelles France

  Bertrand Gadenne, A, B, C, D et caetera
   LAAC, Dunkerque
  16.02 - 18.05.2008

Archives expositions personnelles (G)