Archives expositions personnelles France

Communiqué de presse


Arno Gisinger développe depuis quinze ans une pratique artistique qui lie photographie et historiographie. Inspirés par la pensée allemande de l’entre-deux-guerres et les méthodes de la nouvelle histoire, ses projets proposent une relecture contemporaine de l’écriture de l’histoire et des lieux ou non-lieux de mémoire. Son travail met à l’épreuve la représentation visuelle du passé à travers ses différentes formes et figures : témoins, objets, images, espaces de mise en scène mémorielle. La fonction de l’archive, le statut du document et la parole du témoin sont au cœur de ses préoccupations artistiques.


Son exposition au Centre Photographique d’Île-de-France articule des séries majeures, aux intitulés évocateurs, telles qu’Oradour, Invent arisiert, Cu Chi, ou encore Konstellation Benjamin, et une production inédite réalisée pour le lieu.













 







Exposition du 19 janvier au 31 mars 2013. CPIF Centre photographique d’Île-de-France, 107 avenue de la République - 77340 Pontault-Combault. Tél.: + 33 (0)1 70 05 49 80. Ouverture du mercredi au vendredi de 10h à 19h, samedi et dimanche de 14h à 18h.

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

  Arno Gisinger, Topoï

  CPIF, Pontault-Combault

  19.01 - 31.03.2013

Dominique Ghesquière, Terre de profondeur

Topoï est un projet porté par quatre acteurs européens. Le projet spécifique à chaque lieu (topos) est une occasion originale de relecture et de mise en perspective, d’interrogation scénographique de ses travaux, qu’induisent les caractéristiques architecturales et le contexte des différentes institutions. L’espace du Centre Photographique s’ouvre naturellement comme un lieu d’expérimentation, un laboratoire. L’accrochage s’y fait dispositif ; il révèle le processus de création des séries, qui dialoguent entre-elles et avec le lieu. Les questions de déplacement — à la fois dans l’espace, le temps et le travail —, d’expérimentation et de production, s’inscrivent au cœur du projet et établissent un lien direct avec les missions d’un centre d’art contemporain dédié à l’image photographique.


Une importante monographie1 éponyme intervient comme un espace mobile, un espace où converge chacun des agencements, liant les différentes étapes dans ce qui peut-être considéré comme un cinquième temps / lieu de l’itinérance (Éditions Trans Photographic Press (Paris) et Bucher Verlag (Autriche), 336 pages, bilingue français — allemand).


Archives expositions personnelles (G)